Stéréotypes de genre et féminisme

Quel âge avez-vous ?

Moins de 18 ans

18 ans ou plus

Orayi   Stéréotypes de genre et féminisme 42 Ce jour à 18:52

Coucou,

J'ai découvert une vidéo, grâce à notre chère Dazzlious, sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur. Trouvant ce long métrage documentaire assez poignant, je tenais à vous le faire découvrir.
On y voit des moments de vie mettant en avant les stéréotypes de genre que peuvent avoir les personnes et comment cela peut influencer sur nos vies.

Même si vous ne visionnez pas la vidéo en entier, regarder seulement un petit moment et déjà très intéressant !
Bon visionnage.

Stéréotypes de genre et féminisme 21/42 13/03/2016 à 21:38
@berlin_est: selon wiki, c'est une névrose et ça touche autant les femmes que les hommes, c'est le fait de ne plus contrôler ses sentiments de manière rationnelle.
Je remet pas en cause ce que tu dis, mais c'est quoi ta source ?

Et si tu veux d'autres exemples, vas lire l'article de madmoizelle "15 mauvaises raisons de ne pas être féministe" que je trouve particulièrement violent et condescendant, le blog de Diglee, le changement d'auteur du projet crocodile (j'adorais le premier auteur), les podcasts sur les mecs qui draguent sur YouTube, x nombre d'articles sur des filles qui disent ne pas faire de généralités mais qui se sentent seules et sans défense parce qu'un mec lui a dit "hé madmoizelle !", pour moi c'est des mauvais combats et une mauvaise méthode de régler le conflit.
Cependant je salue les efforts d'Emma Watson pour expliquer ce contre quoi le féminisme lutte.
Stéréotypes de genre et féminisme 22/42 13/03/2016 à 22:16
Ravenfromsweden > Je pense que la différence entre nous est que je suis justement là pour débattre, c'est à dire apporter mes connaissances (qui, en l'occurence sont relativement vastes dans ce domaine qui m’intéresse tout particulièrement et sur lequel je lis et me renseigne pas mal) et poser le doigt là où des choses me semblent problématiques.
Ensuite bêh, je suis désolée que mes arguments ne répondant pas à ta vision des choses t'aient à ce point chagriné, ce n'en était pas le but puisqu'ils ne t'étaient même pas destinée et que toute forme de condescendance, si elle a été vécue pour oh dear, lui vaudront des excuses de ma part. Mais encore une fois à elle, pas à toi.

Je ne peux que dire que je ne cautionne pas ton argumentation, merci pour la définition de l'hystérie (je te parlerais bien de confiture mais j'ai peur de te vexer) mais je conçois mal en quoi ça répond mieux à la problématique que j'ai soulevé: on ne parle jamais d'hystérie pour les hommes puisque c'est aujourd'hui une expression utilisées contre les femmes uniquement.

De plus, tu te sens féministe, c'est très bien, mais alors pourquoi cracher sur les formes de féminismes qui ne correspondent pas à ta vision toute personnelle? Tu penses sincèrement une Beyoncé, une Miley Cirus ou des femens moins bonnes féministes que toi? A quel titre exactement?
Orayi   
Stéréotypes de genre et féminisme 23/42 13/03/2016 à 22:16
Ah bah ça, Madmoizelle et le projet Crocodile...
Ce qui m'énerve assez dans tout ça c'est qu'à force de malentendus, d'amalgames, etc, on arrive à détester quelque chose qui pourtant devrait aller de soi. Enfin sauf pour les personnes qui pensent vraiment du fond de leur tout petit cœur qu'une femme est faite pour faire le ménage et rien d'autre.

Le féminisme c'est l'égalité des sexes. C'est certes lutter contre l'image de la femme stupide qui n'est bonne qu'à faire la bouffe et élever les gosses, mais c'est également lutter contre tous les stéréotypes incombant aux hommes. Oui un homme a le droit de pleurer, oui les hommes sont tout aussi capables d’élever les enfants, non ce n'est pas normal qu'on confie plus volontiers la garde à la mère en cas de divorce...

C'est tout à fait horrible dans la mesure où les stéréotypes de genres, qui font qu'on arrive à ce genre d'inégalité, sont insidieux. Ça n'a l'air de rien, mais c'est pourtant déterminant.
Quand je vois certains de mes camarades de promos dans l'enseignement me sortir qu'ils ne voient pas le problème dans le fait de donner du rose à des filles et du bleu à des garçons.. mais au secours!!!!!!!!
Si on arrive au fait qu'à compétences égales, voir même un peu supérieur pour les femmes, et pour un même poste on va se retrouver avec plus de demande de promotion de la part des hommes que des femmes, c'est simplement parce qu'on aura répété tout au long de leur vie à ces femmes qu'elles ne sont pas compétentes. Sisi à force de se faire répéter quelque chose depuis tout petit on fini par y croire.
Stéréotypes de genre et féminisme 24/42 13/03/2016 à 22:32
oh dear a écrit :

@berlin_est: selon wiki, c'est une névrose et ça touche autant les femmes que les hommes, c'est le fait de ne plus contrôler ses sentiments de manière rationnelle.
Je remet pas en cause ce que tu dis, mais c'est quoi ta source ?

Et si tu veux d'autres exemples, vas lire l'article de madmoizelle "15 mauvaises raisons de ne pas être féministe" que je trouve particulièrement violent et condescendant, le blog de Diglee, le changement d'auteur du projet crocodile (j'adorais le premier auteur), les podcasts sur les mecs qui draguent sur YouTube, x nombre d'articles sur des filles qui disent ne pas faire de généralités mais qui se sentent seules et sans défense parce qu'un mec lui a dit "hé madmoizelle !", pour moi c'est des mauvais combats et une mauvaise méthode de régler le conflit.
Cependant je salue les efforts d'Emma Watson pour expliquer ce contre quoi le féminisme lutte.


Pour l'historique du mot, Geek_Off et Ravenfromsweden ont relativement bien expliqué la chose. Pour le reste, cf ma précédente réponse sur le fait que ce terme n'est utilisé que chez les femmes, quand bien même elles hausseraient seulement le ton, et jamais chez des hommes. Je comprends pas ce que tu ne comprends pas en fait Surprised

Pour le reste, je perçois mal le "mauvais combat", j'y vois juste encore une fois un façon de rabaisser le féminisme. "C'est nul ce que tu fais, bon par contre moi je ne fais rien pour changer les choses hein". Et je trouve au contraire que ce que les gens non-sensibilisés appellent les "mauvais combats" sont à mes yeux les plus importants. Le sexisme de notre société actuelle se fait dans la détail, dans le non-dit, dans le sous-entendu. Pour peu que ça ne nous intéresse pas on passe juste totalement à côté du truc (cf: le nombre de personnes qui pourtant ne vivent pas dans une grotte et persistent à dire que non, les femmes ne sont pas harcelées dans la rue). Et c'est là qu'il faut taper, reprendre les gens dans le sexisme qu'ils ne remarquent pas eux-mêmes. C'est à mes yeux là que sont les plus importants combats, car ils touchent à l’insidieux, ils touchent à ce qui fera que la place des femmes changera dans l’inconscient collectif. Et la preuve c'est que ça fait réagir, voire ça énerve, parce que ça gêne les gens dans ce qu'ils pensent profondément. Ce qui me gêne finalement dans ton discours, c'est que j'ai l'impression que t'as quand même besoin de rabaisser des aspects du féminisme quand ils ne répondent pas à tes idées, d'où l'utilisation facile de l’hystérie quand quelque chose te semble trop virulent.
Sora   
Stéréotypes de genre et féminisme 25/42 13/03/2016 à 22:46
Berlin_Est a écrit :

Pour l'historique du mot, Geek_Off et Ravenfromsweden ont relativement bien expliqué la chose. Pour le reste, cf ma précédente réponse sur le fait que ce terme n'est utilisé que chez les femmes, quand bien même elles hausseraient seulement le ton, et jamais chez des hommes. Je comprends pas ce que tu ne comprends pas en fait

Je sais pas si c'est vraiment la peine de faire tout un débat là-dessus =O

Pour moi l'hystérie c'est un terme psychanalytique et si on parle pas de psychanalyse on a pas à utiliser ce terme, moi je l'ai jamais employé de ma vie en dehors de ça, du coup je trouve pas personnellement que c'est un terme sexiste =O Et si quelqu'un en face de moi l'utilise pour parler de certaines femmes je vais directement penser "Ouais d'accord et la prochaine phrase il va me parler de la schizophrénie pour définir le dédoublement de personnalité"
Stéréotypes de genre et féminisme 26/42 13/03/2016 à 22:50
Sora a écrit :

Je sais pas si c'est vraiment la peine de faire tout un débat là-dessus =O

Pour moi l'hystérie c'est un terme psychanalytique et si on parle pas de psychanalyse on a pas à utilisé ce terme, moi je l'ai jamais employé de ma vie en dehors de ça, du coup je trouve pas personnellement que c'est un terme sexiste =O Et si quelqu'un en face de moi l'utilise pour parler de certaines femmes je vais directement penser "Ouais d'accord et la prochaine phrase il va me parler de la schizophrénie pour définir le dédoublement de personnalité"


J'attendais ta réponse car tu viens la faire sur chaque sujet traitant du féminisme Coeur
Arthur tu sais que je t'aime bien, mais comme à chaque fois qu'il y un sujet sur le féminisme tu viens dire que toi tu ne trouves pas que ci et que toi tu ne dis pas ça. C'est très bien hein, mais parfois il faudrait comprendre que ce n'est pas parce que toi tu ne vois pas quelque chose que ça n'existe pas Surprised Or, en l'occurence, tu sais qu'en matière de sexisme tu es quand même particulièrement innocent Mr. Green

Je t'assure que ça en vaut plus que la peine, en plus on s'éclate chan-mé! Timide

Mais j'aime bien quand tu viens sur ces sujets car tu illustres toujours mon dernier argumentaire Coeur
Stéréotypes de genre et féminisme 27/42 14/03/2016 à 07:41
Berlin_Est a écrit :

oh dear a écrit :

@berlin_est: selon wiki, c'est une névrose et ça touche autant les femmes que les hommes, c'est le fait de ne plus contrôler ses sentiments de manière rationnelle.
Je remet pas en cause ce que tu dis, mais c'est quoi ta source ?

Et si tu veux d'autres exemples, vas lire l'article de madmoizelle "15 mauvaises raisons de ne pas être féministe" que je trouve particulièrement violent et condescendant, le blog de Diglee, le changement d'auteur du projet crocodile (j'adorais le premier auteur), les podcasts sur les mecs qui draguent sur YouTube, x nombre d'articles sur des filles qui disent ne pas faire de généralités mais qui se sentent seules et sans défense parce qu'un mec lui a dit "hé madmoizelle !", pour moi c'est des mauvais combats et une mauvaise méthode de régler le conflit.
Cependant je salue les efforts d'Emma Watson pour expliquer ce contre quoi le féminisme lutte.


Pour l'historique du mot, Geek_Off et Ravenfromsweden ont relativement bien expliqué la chose. Pour le reste, cf ma précédente réponse sur le fait que ce terme n'est utilisé que chez les femmes, quand bien même elles hausseraient seulement le ton, et jamais chez des hommes. Je comprends pas ce que tu ne comprends pas en fait

Pour le reste, je perçois mal le "mauvais combat", j'y vois juste encore une fois un façon de rabaisser le féminisme. "C'est nul ce que tu fais, bon par contre moi je ne fais rien pour changer les choses hein". Et je trouve au contraire que ce que les gens non-sensibilisés appellent les "mauvais combats" sont à mes yeux les plus importants. Le sexisme de notre société actuelle se fait dans la détail, dans le non-dit, dans le sous-entendu. Pour peu que ça ne nous intéresse pas on passe juste totalement à côté du truc (cf: le nombre de personnes qui pourtant ne vivent pas dans une grotte et persistent à dire que non, les femmes ne sont pas harcelées dans la rue). Et c'est là qu'il faut taper, reprendre les gens dans le sexisme qu'ils ne remarquent pas eux-mêmes. C'est à mes yeux là que sont les plus importants combats, car ils touchent à l’insidieux, ils touchent à ce qui fera que la place des femmes changera dans l’inconscient collectif. Et la preuve c'est que ça fait réagir, voire ça énerve, parce que ça gêne les gens dans ce qu'ils pensent profondément. Ce qui me gêne finalement dans ton discours, c'est que j'ai l'impression que t'as quand même besoin de rabaisser des aspects du féminisme quand ils ne répondent pas à tes idées, d'où l'utilisation facile de l’hystérie quand quelque chose te semble trop virulent.



Ce qui me gêne beaucoup c'est que dans l'inconscient collectif, une féministe c'est une femme qui se plaint de se faire aborder dans la rue.
C'est le genre d'articles le plus médiatisé, et ça crée des posts comme celui du blog de j'aime ça, et le problème c'est que les personnes qui s'en plaignent ne donnent aucune solution pour arranger la situation, à part l'ancien auteur du projet crocodile.

Du coup on se retrouve avec pleins de filles qui nous disent qu'elles sont choquées à vie parce qu'un mec les a sifflées, et clairement, ne donnent pas de vraies solutions.
Se plaindre ne fait pas avancer les choses, je veux bien que tu me donnes des exemples concrets d'articles ou des filles se plaignent du harcèlement de rue où elles ont donné une solution qui marche pour lutter contre ce phénomène.
J'aimerais bien avoir tes arguments dessus parce que tes réponses rejetaient la plupart des arguments que je donnais sans justifier pourquoi tu les trouvais non pertinents.

En plus, concernant le harcèlement dans les lieux publics, je suis clairement étonnée qu'on ne médiatise pas autant les violences sur handicapés, les personnes qui écoutent leurs musique sans écouteurs, le fait qu'à Paris, on ne voit plus le problème à laisser dormir des grand mères dans la rue alors que la moitié des maisons parisiennes sont inhabitées, le fait que les bourses d'études soient versées tellement tard que des étudiants se prostituent ou volent de la nourriture en grande surface, qu'on tolère le proxénétisme (cf rue saint Denis à Paris), qu'on ne trouve pas d'articles sur comment se défendre de racket, alors que ce sont des sujets auxquels on a tous été témoins ou victimes au moins une fois dans sa vie.
Pourquoi ça serait uniquement la violence sur les femmes qui ressortirait ? Parce qu'il y a plus de femmes que d'handicapés ? Ou parce qu'elles sont plus importantes ?

J'assume entièrement qu'il y a une hiérarchisation des problèmes, je suis beaucoup plus sensible aux femmes enrolées dans daesh, à l'excision, aux femmes mariées de force, aux viols de guerre qu'aux problèmes de notre société qui ne connaît pas la guerre, et qui a un système politique stable depuis plus d'une génération, et si on se dit féministe on se doit d'être au courant des problèmes qui se déroulent en dehors de son pays.

J'aimerais bien tes arguments et tes références, plutot que le simple fait de discuter ceux que j'avance.
Stéréotypes de genre et féminisme 28/42 14/03/2016 à 10:12
oh dear a écrit :

Je pense que le gros souci vient du fait qu'à l'école il ne soit pas obligatoire d'avoir des livres d'auteurs féminins au programme, et qu'on zappe le fait que les femmes ont eu le droit de vote en 1944 mais n'ont pu l'utiliser qu'un an après.


C'est, selon moi, une bêtise totale ce genre de règles...
Si, et je dis bien si, les meilleurs manuels/romans/autres... Sont d'auteurs masculins, alors ce doivent être les ouvrages d'apprentissage...
Si les femmes font mieux, pas de souci remplacez les manuels!
Cela arrivera surement ! Smile
Stéréotypes de genre et féminisme 29/42 14/03/2016 à 10:21
DurdenTyler a écrit :

oh dear a écrit :

Je pense que le gros souci vient du fait qu'à l'école il ne soit pas obligatoire d'avoir des livres d'auteurs féminins au programme, et qu'on zappe le fait que les femmes ont eu le droit de vote en 1944 mais n'ont pu l'utiliser qu'un an après.


C'est, selon moi, une bêtise totale ce genre de règles...
Si, et je dis bien si, les meilleurs manuels/romans/autres... Sont d'auteurs masculins, alors ce doivent être les ouvrages d'apprentissage...
Si les femmes font mieux, pas de souci remplacez les manuels!
Cela arrivera surement !


Ça fait qu'on passe à côté de Marguerite Yourcenar (première femme à l'académie française), Anais Nin, Virginie Despentes, Virginia Woolf, les sœurs Bronte, Olympe de Gouges (qui est super drôle et super moderne pour son époque), parce qu'on n'entend jamais leur nom.

Je dis pas qu'elles sont meilleures mais elles sont au moins tout aussi intéressantes que Balzac, Montesquieux ou De Gaulle, ce qui est triste c'est qu'on passe à côté de trucs chouettes parce qu'on ne voit pas tout le choix qu'on a en lecture.
Sora   
Stéréotypes de genre et féminisme 30/42 14/03/2016 à 14:50
Berlin_Est a écrit :

J'attendais ta réponse car tu viens la faire sur chaque sujet traitant du féminisme
Arthur tu sais que je t'aime bien, mais comme à chaque fois qu'il y un sujet sur le féminisme tu viens dire que toi tu ne trouves pas que ci et que toi tu ne dis pas ça. C'est très bien hein, mais parfois il faudrait comprendre que ce n'est pas parce que toi tu ne vois pas quelque chose que ça n'existe pas Or, en l'occurence, tu sais qu'en matière de sexisme tu es quand même particulièrement innocent

Je t'assure que ça en vaut plus que la peine, en plus on s'éclate chan-mé!

Mais j'aime bien quand tu viens sur ces sujets car tu illustres toujours mon dernier argumentaire


Oui c'est vrai que je suis peut être très innocent sur beaucoup de choses =O
Mais bon faut avouer que c'est quand même un terme très vieux qu'on utilise presque plus et ceux qui l'emploient c'est juste des gens qui devraient renouveler leur vocabulaire =O
Stéréotypes de genre et féminisme 31/42 14/03/2016 à 16:58


Exclamation Attention, ce post comprend des liens non vérifiés par la modération.

Cliquez dessus à vos risques et périls !
 

Oh dear > Ah si si! La solution est de sensibiliser la foule à ça, faire comprendre aux hommes que oui, aborder des femmes dans la rue pour simple prétexte qu'elles sont des femmes c'est du harcèlement car elles le vivent quasi-quotidiennement, quand bien même eux s'estiment gentils. Toute la difficulté sur cette question, et c'est peut-être là le point qui t'ennuie, est de savoir ne pas braquer l'autre, ce qui est très compliqué, car c'est très compliqué de réaliser que oui on est du camp oppressif, et malheureusement ça passe souvent par des échanges musclés, parce que tout le monde ne veut (ou ne peut, après tout la pédagogie c'est un métier) pas forcément y aller avec diplomatie. Mais encore une fois je pense que la richesse du débat est là.

En fait, peut-être que tu ne comprends pas que c'est par la dénonciation, par le fait de toujours rappeler que ça existe que les choses changeront. La solution c'est de dénoncer, pour que les femmes apostrophées dans les lieux publics arrêtent d'avoir honte d'être victime, tu vois? Du coup je veux bien te faire une sélection mais les internets en grouillent:

http://www.stopharcelementderue.org/?p=641 (par contre il faut scroller, avant il y a toute une partie explicative.
Le projet crocodile dont tu as parlé toi même a fait plusieurs strips expliquant comment réagir et en tant que victime et en tant que témoin (j'ai du mal à comprendre en quoi il peut ne pas compter)
Puis juste tous les témoignages qui racontent comment la personne à réussi à s'en sortir, comme t'aimes visiblement Madmoizelle je te propose celui là:
http://www.madmoizelle.com/harcelement-de-rue-peur-colere-espoir-349509
Il y a aussi ce principe amusant d'offrir des cartes de visite aux hommes qui harcèlent les femmes pour leur spécifier le problème, là c'est belge mais c'est anglais il me semble à l'origine: http://www.elle.be/fr/76459-tpamp-des-cartes-de-visite-contre-le-harcelement.html (bon par contre c'est le magazine Elle qui en parle, gros LOL)


En fait tout ça revient à dire la même chose: la solution est d'éduquer les gens, les filles comme les garçons, pour qu'on arrête de voir le masculin comme le genre par défaut et le féminin comme quelque chose de particulier et donc notable. Mais bon voilà tant que chacun regardera son petit nombril et niera le soucis ça avancera pas. C'est pour ça que parfois le soutien ça fait pas de mal! En fait je trouve ta façon de faire étrange car tu voudrais que les gens donnent des solutions à quelque chose que tu n'as pas l'air de considérer comme vrai. Est-ce que ce ne serait pas parce que tu ne vois déjà à la base pas le problème que tu n'arrives pas à percevoir les solutions?

En fait je me rends compte que ce qui me gêne dans ta façon de parler de féminisme, c'est qu'on a aucune idée de si t'es pour ou contre. Parce que tu vas vaguement dire un argument pour avant de bien le démonter. Et j'arrive pas à comprendre si t'as juste une haine profonde du féminisme, et alors pourquoi ne pas le laisser tranquille? Ou si tu as juste mal/ partiellement compris les tenants et aboutissants de ce genre de question. Ou bêtement ça t’intéresse pas? C'est pour ça que tes réponses me gênent toujours énormément.
Pour le reste on parle féminisme, d'un je ris doucement de voir que tu mets la question du sexisme sur le même pied d'égalité que la musique sans écouteur, de deux si des sujets te choquent personne ne t'empêche d'en faire des topics, des articles, de te battre contre. Voire fais en ton combat vu que visiblement la (pourtant si minime) visibilité du féminisme te chagrine. Mais je trouve bas de faire mine qu'une conviction puisse faire nier toutes les autres problématiques d'un thème pour le rabaisser. Tu as sûrement plein de champs d'actions, penses-tu que ce n'est pas le cas d'autrui? Je veux dire, les combats que tu cites sont des combats très importants, qu'il me semble toute féministe connait presque sur le bout des doigts. Ça ne devrait pas t'empêcher de questionner ton propre rapport aux sexisme, là aussi il y a un combat important à mener, puisqu'il touche à ta propre oppression sur autrui, et s'en défaire c'est déjà rende le monde un peu meilleur à ton échelle. En fait je pense qu'on ne peut pas prendre les problèmes à moitié, ce que toi tu penses peut-être possible.

Sinon à mes yeux l'une des meilleures référence en matière de féminisme qui soit (mais ça parle de plein de choses passionnantes) c'est le blog "les questions composent". Alors très clairement si tu as déjà trouvé un article Madmoizelle virulent, ça va être trop pour toi et vaut peut-être mieux éviter. Mais ce blog soulève énormément de choses intéressantes et est surtout d'une pertinence toute particulière. La série sur "Poire" est notamment d'utilité publique à mes yeux.

Sora > Tu es la voix de la sagesse Mr. Green

(déso si j'ai fait des fautes, je sors de 8h d'archives -j'ai sauvé des manuscrits médiévaux hyper précieux \o/ - j'ai plus les yeux en face des trous. Mais je crois avoir explicité clairement mes questionnements )
Stéréotypes de genre et féminisme 32/42 14/03/2016 à 17:01
Geek_Off a écrit :

Caramel76200 a écrit :

Après niveau hystérie il y en a qui sont pas mal Mdrrr non mais je pense que il faut passer au dessus de ça fin ça a toujours été comme ça donc on y peut rien ...


Heureusement que tout le monde ne pense pas comme toi sinon on serait loin d'avoir le droit de vote.

j'ai pas dis que les filles étaient tarée juste que il y a des exceptions ^^ et c'est pareil pour le mecs mais tkt moi qui déteste quand un mec fait des blague macho misogyne et tout j'te jure ça me soule alors je suis pas du genre à faire pareil Very Happy
Stéréotypes de genre et féminisme 33/42 14/03/2016 à 18:45
Caramel76200 a écrit :

Geek_Off a écrit :

Caramel76200 a écrit :

Après niveau hystérie il y en a qui sont pas mal Mdrrr non mais je pense que il faut passer au dessus de ça fin ça a toujours été comme ça donc on y peut rien ...


Heureusement que tout le monde ne pense pas comme toi sinon on serait loin d'avoir le droit de vote.

j'ai pas dis que les filles étaient tarée juste que il y a des exceptions ^^ et c'est pareil pour le mecs mais tkt moi qui déteste quand un mec fait des blague macho misogyne et tout j'te jure ça me soule alors je suis pas du genre à faire pareil


Non mais je disais ça à propos du "on n'y peut rien".
Stéréotypes de genre et féminisme 34/42 16/03/2016 à 12:23
ha dez dez ^^

ouai c'était maladroit de ma part ... Sad
Stéréotypes de genre et féminisme 35/42 16/03/2016 à 13:39
oula, tu sais pas dans quoi tu mets les pieds mon ptit caramel ! Une fois, j'ai dit a une féministe qu'elle était tarée et qu'elle était l'incarnation du mal, toussa toussa. Les excuses ça change rien ! Les hysteriques pensent toujours qu'elles ont raison. Very Happy (Une folle du forum de madmoizelle qui se plaignait des mecs du 15-1Cool

Enfin, je suis anti féministe. En fait, faut pas le prendre personnellement, je suis anti tout mouvement qui prone une égalité qui est déjà supposée être là. Genre, jsuis anti pro gays, tout ça quoi.

Orayi   
Stéréotypes de genre et féminisme 36/42 16/03/2016 à 14:09
Ça ne devrait pas exister car ce que l'on recherche devrait déjà être normal, oui, mais comment on fait si justement ce but n'est pas atteint ?
Stéréotypes de genre et féminisme 37/42 16/03/2016 à 14:20
ça viendra. Rome ne s'est pas faite en un jour.
[miso ON]
Déjà soyez heureuses qu'on vous laisse faire la vaisselle !
[miso OFF]
Stéréotypes de genre et féminisme 38/42 16/03/2016 à 16:01
Orayi a écrit :

Ça ne devrait pas exister car ce que l'on recherche devrait déjà être normal, oui, mais comment on fait si justement ce but n'est pas atteint ?


Bah tu fermes ta gueule ma grande.
Rei   
Stéréotypes de genre et féminisme 39/42 16/03/2016 à 20:11
ça viendra. Rome ne s'est pas faite en un jour.

Sauf qu'elle n'est pas tombée du ciel. (:
Stéréotypes de genre et féminisme 40/42 16/03/2016 à 20:44
Rei a écrit :

ça viendra. Rome ne s'est pas faite en un jour.

Sauf qu'elle n'est pas tombée du ciel. (:


Mais si tous les chemins mènent à Rome ça veut dire qu'elle est déjà construite mais que nous n'y sommes pas encore ? J'ai jamais été très douée en géographie Sad
Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne