La Tanière | partie 5

Quel âge avez-vous ?

Moins de 18 ans

18 ans ou plus

RunesDrawer   La Tanière | partie 5 1 Ce jour à 21:04

Ce dilemme était rude , mais mon destin se jouait , et qu'importe mon choix , il y avait un risque. J'avais déjà joué au dés avec des habitués à la taverne , mais nous ne misions que de menues sommes , pas sa vie. J'étais connu pour mes coup tordus mais généralement gagnants , pourtant en cet instant , la pari valait-il vraiment coup ?
Je ne sais pas ce qui me prit , mais aucun mot au sujet de l'épouvantail ne fut prononcé par ma langue.
Nous passâmes un veillée digne d'un deuil : aucun bruit , une mine grave et une tension à couper au couteau. Nul ne pipât mot , et nous allâmes nous coucher sans bruit.
Ma nuit fut fort agitée : mes rêves me faisaient miroiter l'image de l'ornement de potager se riant de moi allègrement , se riant de mon choix , se riant de mon futur. Puis je me vis , recroquevillé dans le coin d'une pièce sombre , la tête entre les mains , une lueur folle et désorientée dans le regard. Je marmonnait une phrase , un mot , ou une quelconque prière que je ne saisi pas de suite : puis j'entendis :
"Pitié non , pas moi , pas maintenant , pas comme ça ... POURQUOI ?!"hurlais-je , un arrière goût de folie dans la voix.
Changement de décor : un grange sombre éclairée par une lanterne faiblarde. On pouvait cependant distinguer Pelot , effrayé , faisant face à une figure massive qui progressait vers lui , lentement , avec l'assurance d'un prédateur ayant acculé sa proie , et pour cause : je vis le lycan lorsqu'il passa dans la lumière. Il avait une crinière hirsute et toutes ses dents étaient effilées comme des coutelas de boucher , et en particulier ses canines , qui feraient passer les les lames précédemment évoquées pour de simple jouets. Mais le pire était ses yeux concentrant à la fois la férocité de mille loups affamés et une malveillance palpable. Lorsqu'il se jeta sur mon ami , je m'éveillai , mes draps trempé de sueur , affolé de croire que ce rêve était peut être une vision.
Je courrai les rues en quête de nouvelles de Pelot , en je finis par apprendre que je devais me rendre à l'entrepôt du hameau. Je m'y rendis le plus vite possible.
L'entrepôt était une vielle grange délabrée dont on se servait pour stocker des vivres , des matériaux et d'autres ressources qui étaient à la disposition des plus méritants sur une demande justifiée auprès du maire.
Jamais ce lieu ne fut autant fréquenté : une masse compacte s'agglutinait dans l'immense structure. Je jouai des coudes et j'atterris devant mon ami d'enfance roulé en boule dans un coin , le visage fou en sanglotant.
Sans crier gare , il hurla à mon attention :
"Ne m'approches pas !"

La Tanière | partie 5 1/1 02/10/2014 à 18:26
pas mal, il y a une bonne intonation et du suspense
Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne