Rancune, haine et famille

Quel âge avez-vous ?

Moins de 18 ans

18 ans ou plus

Anonyme Rancune, haine et famille 29 Ce jour à 03:11

Bonjour tout le monde ! (Attention au pavé)
Pour débuter, je tiens à préciser aux éventuels sceptiques naturels, qui se permettent de juger le degré de vérité d'un problème en fonction de leur propre expérience, qu'il ne me sert à rien de poster un topic pour attirer l'attention, encore plus anonymement.

Donc, pour débuter 2, je tiens à préciser que je n'ai presque jamais parlé de tout ce dont je vais parler ici, ce qui fait que je peux parfois avoir du mal a tourner bien les phrases, où à situer les choses. Donc, si certaines choses sont confuses, vous m'en voyez navré.

Le problème concerne ma famille, comme le titre l'indique. On va remonter à mon enfance, pour bien situer. Je n'ai jamais connu mon père, celui-ci m'ayant abandonné le jour de ma naissance (très caricaturale, n'est-ce pas ?). Il est parti le jour de ma naissance, donc. Sans rien laisser derrière lui. Il avait déjà eu une fille avec ma mère, ma sœur donc, qui avait le jour de ma naissance 5 ans.
Déjà, le rejet de mon père, et son abandon a commencé à crée un rejet de ma sœur envers moi, elle me considère comme responsable de son abandon. Pour ma part, je n'en avais pas conscience. Peu de temps après, ma mère s'est foutue avec un homme, Christophe, drogué, violent, envers ma mère au départ, ce qui l'a fait sombrer dans un violent alcoolisme, et elle aussi une certaine agressivité. Ma soeur a beaucoup souffert de la présence de Christophe, de même que moi, bien qu'elle n'ait jamais été battue, pour ma part, je me prenais des coups sur la gueule, et ma mère ne faisait strictement rien, préférant sa bouteille de pinard. Elle a survécu a une tentative d'assassinat d'une des maîtresses de Christophe, dont j'ai été témoin.

Ensuite, vers mes 7 ans, mon père « adoptif » est parti, jeté par ma mère. Mais celui-ci, tenace, la harcelait énormément. Manipulateur, il lui a crée de gros problèmes avec la justice. Ma mère a redoublé son alcoolisme de manière abhérante, je passe la scène de la bouteille de whisky à 8h du matin.

Je crois que c'est là que vient le premier gros décalage entre ma soeur et moi. Elle, 12 ans donc, a choisi de redevenir une petite fille, elle se faisait plaindre sans arrêt. Pour ma part, 7 ans, j'ai voulu devenir un adulte. Plusieurs années s'écoulent, où, très jeune, et je suppose, précoce, j'ai grandi en lisant énormément de livres, et en m'identifiant aux méchants. Je me voyais bien prendre une épée, une grosse armure, et partir tuer mon père, Christophe, ma mère, et ma soeur. Là, ça a été un conflit dans ma tête. Je les aime, ou je les déteste, ces deux-là ?

Ensuite, rentrée au collège, où je n'ai jamais été très sociable, voir même pas du tout. J'étais très bon en cours, voir même excellent, mais incapable de me fier au conformisme. Je ne traînais qu'avec des plus vieux, souvent des junkies, je les trouvais tellement plus cools que la moyenne. Sexualité très précoce, ayant fait ma première fois à 11 ans et demi. Je passe les détails. J'ai commencé à me mutiler. C'était un moyen d'extérioriser la saloperie qui regnait chez moi, je crois. Je me suis mis au satanisme, à la haine d'autrui, la haine d'un certain dieu unique, et de ses créations. Ma soeur s'est mise à me haïr, m'identifiant à Christophe, me hurlant que j'étais comme lui, et allant acheter des bouteilles à ma mère pour qu'elle se rallie à elle.

J'ai rencontré la mort pour la première fois à 12 ans, où ma « petite amie » de l'époque s'est pendue. Je n'en ai parlé à personne, j'ai préféré me renfermer sur mes cicatrices et mes couteaux. A qui en parler, de toute manière ? Personne ne se posait de questions sur moi, j'étais juste le gamin intello et brillant au collège. Oreilles percées et blousons en cuir. On enchaîne les cigarettes, de toute manière, personne n'en a rien à battre. En gros, je cherchais à m'auto-détruire.
J'ai passé mon brevet à 12 ans (né en fin d'année). Je passe les détails de ma scolarité, peu importants, gamin précoce et « génie » qui a son bac très tôt. Je me haïssais, moi, pendant que les profs me congratulaient. Je me maudissais, je me dégoûtais. Je crois que je me suis tout infligé. La drogue, les brûlures, le fer rouge, les entailles. Tout ce qui pouvait me faire mal. Auprès des junkies de 20 ans, on trouve de tout.

Tout ça m'emmène à mes 15 ans, où m'a mère m'a clairement et simplement foutu à la porte, soutenue par ma soeur. J'ai traîné dans un squat, auprès de mes « amis » de l'époque, je faisais croire à tout le monde (même aux gens de ce forum, sur lequel j'étais déjà), que tout allait bien. Plusieurs tentatives de suicides après, pour divers raisons sur lesquelles je ne m'étalerai pas, ma mère qui a signé pour qu'on m'interne en hôpital psychiatrique, où on m'a diagnostiqué bi-polaire. En toute sincérité, j'ai aucune idée de ce que c'est, personne a jamais su m'expliquer. J'ai connu la mort d'énorméments de personnes auxquelles je tenais, un autre suicide, une over-dose, et d'autres. Un certain talent pour m'entourer du morbide.

Trois ans à me remettre sur pieds (j'ai 18 ans dans quelques jours), à reprendre petit à petit contact par mails distant avec ma mère qui s'était sevrée, mais sans jamais la revoir, c'est une famille de braves gens qui m'a recueilli.

Et là, choc. Je reçois un mail de ma sœur qui se marie, et qui aimerait que je vienne. Là, je suis encore malade de tout ça. Je me remet à peine de ma rancune, je me tatoue par dessus mes cicatrices, j'essaie d'avoir une vie stable.

Donc, voilà ma question. Que dois-je faire ? Tout pardonner, et aller lui souhaiter tout le bonheur du monde, revoir ma famille qui m'a laissé tomber ? A cause de qui je pleure chaque soir, et qui m'a traumatisé à vie ? Que dois-je faire ? Ma question est sincère.

Je vous supplie, de tout coeur, de m'éviter le moindre jugement, quelqu'il soit, sur mon histoire. Pour ceux qui m'auraient reconnus au travers de mon écriture caractéristique, je vous supplie de me pardonner de ne jamais avoir parlé de tout ça. Et pour les autres, je vous supplie, sincèrement, de me donner une réponse franche et claire, sans jugements ou critiques, je n'ai aucun besoin de ça, sincèrement aucun. Je suis perdu, simplement.

Merci de m'avoir lu, et merci à ceux qui prendront la peine de laisser leur avis. Et, encore une fois, navré pour l'aspect plaintif de ma demande. J'ai horreur de me plaindre. J'ai juste besoin d'avis. De conseils. D'une écoute. J'en sais rien.

En clair, sincèrement désolé, et merci.

Rancune, haine et famille 21/29 22/09/2012 à 07:58
Anonyme a écrit :

Merci beaucoup, encore une fois, que ce soit pour les conseils ou le courage que tu me souhaites. Et ne cesse pas de te plaindre. C'est bien, de se plaindre, parfois. Même quand d'autres souffrent plus. Certains souffrent bien plus que j'ai souffert.



Héhé.
Ca m'fait sourire parce que ça me fait penser à moi quand j'étais plus jeune, à me dire que je ne pouvais pas me plaindre, sinon, c'était ne pas faire honneur à ces enfants d'afrique heureux avec les choses les plus simples ou pour les ados ayant traversé une histoire similaire à la tienne.

L'humain aime se plaindre. Et paradoxalement, plus le confort qu'on lui offre est grand, plus il se plaindra. Toujours plus. Tu es humble, modeste, sans doute. Mais n'oublie pas que tu as également le droit de te plaindre. Même si tu te dis que d'autres ont vécu pire que toi, encore une fois, on a chacun notre histoire et nos démons. Et si on veut être heureux un jour, il faut s'en débarrasser.

N'hésite pas à t'exprimer, à te laisser aller, à parler, aussi, c'est important, plutôt que de t'enfermer. Question stupide, mais écris-tu par exemple? A une époque où j'étais mal, je posais toutes mes réflexions par écrit. Aujourd'hui, je les relis et... Ca me fait toujours bizarre.

Retiens les choses positives, même si tu as l'impression qu'il n'y en a pas beaucoup.
Wink
Rancune, haine et famille 22/29 22/09/2012 à 08:12
J'ai lu ton pavé et je n'ai pas été trop étonné je connais quelques personnes ayant un passé assez...lourd
Ta soeur risque de se marier qu'une fois, c'est un jour important pour elle donc c'est normal qu'elle veuille que tu sois là. A mon avis, mtn que tout le monde commence à s'arranger, tu devrais peut etre essayer de renouer contact et de remplacer les mauvais souvenir par des bons. A ta place j'irai à son mariage, pour elle mais aussi pour faire de cette journée une journée test pour voir comment ça se passe tas rien à perdre.
Rancune, haine et famille 23/29 22/09/2012 à 12:33
Anonyme a écrit :

Merci beaucoup, encore une fois, que ce soit pour les conseils ou le courage que tu me souhaites. Et ne cesse pas de te plaindre. C'est bien, de se plaindre, parfois. Même quand d'autres souffrent plus. Certains souffrent bien plus que j'ai souffert.




Oui mais bon, lire des trucs de ce genre, ça fait réfléchir parfois, j'ai bien compris que tu voulais pas te plaindre en disant ça, juste t'exprimer sûrement, mais voilà, c'est touchant quand même Smile. Courage encore une fois ! Et que t'ai des réponses à tes questions Smile
Anonyme 
Rancune, haine et famille 24/29 22/09/2012 à 16:37
White Shark, je ne pense pas forcément aux enfants d'afrique, mais à ceux, dans la rue, qui n'ont pas eu ceux qui m'ont recueilli Je ne crois pas être humble et modeste. J'ai toujours montré du dédain envers les autres, ça protège, ça éloigne les autres de moi, ça m'évite d'avoir mal. J'écris beaucoup, oui, de la poésie et des paroles de chansons pour un ami. Ça m'aide à évacuer.
Rancune, haine et famille 25/29 22/09/2012 à 23:04
Deja Je voulais te dire que j'suis vraiment desolée pour toi, ton histoire me donne envie de te faire un calin... Bon revenons au sujet ; moi Je pense que t'as assessed subie merde! Moi Je pardonnerai pas ta soeur et surtout pas a ta mere parce que tu as beaucoup souffert dans ta vie et honnetement, tu merites de passer a autre chose et a oublier le passé, etre heureux. Tu ne dois rien a personne, c'est bien toi le victime dans l'histoire. Surtout courage! P.s. : Mp quand tu veux Smile
Anonyme 
Rancune, haine et famille 26/29 23/09/2012 à 04:03
Lapinouala a écrit :

Deja Je voulais te dire que j'suis vraiment desolée pour toi, ton histoire me donne envie de te faire un calin... Bon revenons au sujet ; moi Je pense que t'as assessed subie merde! Moi Je pardonnerai pas ta soeur et surtout pas a ta mere parce que tu as beaucoup souffert dans ta vie et honnetement, tu merites de passer a autre chose et a oublier le passé, etre heureux. Tu ne dois rien a personne, c'est bien toi le victime dans l'histoire. Surtout courage! P.s. : Mp quand tu veux




Merci pour ton avis. Mais en fait, je suis d'avantage d'accord avec les autres. Peut-être essayer de reprendre contact avec ma soeur, au moins un peu. Pour les MP, comme je l'ai dit, je ne préfère pas. Le câlin virtuel, qui que je sois, c'est avec plaisir. Mais ici, je préfère rester anonyme/
Rancune, haine et famille 27/29 14/10/2012 à 23:31
Alors, quelques news?
Rancune, haine et famille 28/29 17/10/2012 à 11:41
J'ai lu ton histoire jusqu'au bout, ça m'a touché, déçue et aussi, je me suis reconnue dedans, un mariage n'arrive pas tous les jours, si elle t'a demandé que tu aille à son mariage c'est qu'au fond elle t'aime car justement, tu es et restera son frère pour toujours.

Pour la bipolarité, quand je lis ce que tu as mis, je ne comprends pas comment les médecins ont pu dire ça, je sais ce que c'est, je vie avec chaque jours, ce n'est pas moi qui ai cette maladie mais c'est une personne avec qui je vie, c'est dur et je sais de quoi je parle.

Facile à dire je sais, mais essaie de tout refaire ta vie à zéro, surtout si tu es un très bon élève, tu n'as que 18 ans, tu peux encore faire de grande étude, ne gache pas ta vie sur ton passé.

Si tu veux plus en savoir, MP.
Rancune, haine et famille 29/29 17/10/2012 à 20:06
Je pense personellement que tu devrai trouver deja quelqu'un un pote une copine qui te renconfortera de tout ca ....
Ensuite elle ou lui pourra te dire quoi faire te soutiendra mais bon faut encore trouver la personne qui te comprenne qui t'aime ete qui ne te juge pas en tout cas fais tout ca par petite etapes et ecoute ton coeur bisous a toi et bon courage
Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne