Qui êtes-vous ? des inconnus ; les différents pouvoirs, le p

Enormément de topics ont été postés quant à l'abordage au lycée, garçons vers filles. Voici la première partie d'un condensé d'idées...


Par Kokoro, 27 ans
Ajouté le 22/11/2006
Article lu 2441 fois
Il y a 8 commentaires
Plan du topic : Qui êtes-vous ? Des inconnus ; les différents pouvoirs, le premier contact.

Votre langue lui a servi de tapis rouge la première fois que vous l'avez vu, et votre testostérone vous sort par les trous de nez telle un feu d'artifice lorsque vous entendez son nom. Vous avez littéralement flashé sur elle... mais il semblerait que chez elle la lumière ne se soit pas encore allumée à propos de vous.
Déjà, qui êtes-vous l'un par rapport à l'autre ?

1°) De parfaits inconnus.
Première chose, mesurez le temps pendant lequel vous et elle avez été dans le même établissement. Plus ce temps est long, plus votre réputation a eu le temps de se forger et de s'inscrire dans les mémoires des gens. Si vous n'avez pas conscience de la manière dont les gens vous voient, demandez à des copains francs où est-ce que vous vous situez dans la sorte de hiérarchie sociale qui s'est créée dans votre collège/lycée (si, si, il y en a toujours une). Demandez-vous également où elle se place, et comparez avec vous. Y aurait-il possibilité qu'elle ait des préjugés sur vous (et vous sur elle...) ? Plus le temps passe, plus les choses sont difficiles, à cause de ces mêmes préjugés.
Inversement plus le temps sera réduit, et plus la tâche de rencontre sera facile. A l'aube d'une nouvelle année dans ce cas de figure, vos chances sont diablement plus hautes que fin juin.
Maintenant que vous avez cerné son apparence sociale, il va falloir s'occuper des copains. En vérité, surtout des copines. Qui sont-elles ? Quelles sont vos relations avec elles ? Une copine à elle devenant également une copine à vous sera d'un certain secours, le dit-secours étant proportionnel au nombre de ses amies que vous vous mettez dans la poche (il y a une autre utilité à dévoiler par la suite ^^). Pourquoi ? Parce qu'entre filles, l'influence des amies peut faire petit à petit son chemin. Si jamais vous ne les aimez pas, ou pire, que ELLES ne vous aiment pas, autant vous le dire, vous passerez un sale quart d'heure.
Si vous partagez des cours avec certaines d'entre elles, profitez-en pour papoter... et glaner des infos sans en avoir l'air. Si jamais vous êtes quelqu'un de considéré auprès d'elles, vous pouvez même vous permettre d'avoir un peu l'air de glaner les dites-infos (faites alors de l'amie votre complice). Par bouche à oreille, l'intéressée finira par vous regarder d'une manière toute autre...

Mais comment voulez-vous vous faire voir, ou plutôt comment devez-vous vous faire voir pour l'intéresser ? Tout dépend de qui elle est.
Dans une meute de loups, les femelles désigneront toutes le mâle dominant pour assurer la descendance. Pourquoi ? Justement parce qu'il est dominant, donc un symbole de pouvoir et de protection qui répond aux demandes féminines. On ne verra jamais une louve faire ses petits avec celui qui se fait mettre la pâtée par toute la troupe, les yeux bandés et une patte dans le dos. Les instincts humains sont tout à fait similaires, à la seule différence qu'ils sont inconscients, ou parfois réprimés chez les personnes lucides.
Considérons que votre (espérons-le) future chérie ne fasse pas partie de cette catégorie d'illuminés. Vous devez alors trouver QUEL TYPE de pouvoir elle recherche chez un homme. Sachant que le pouvoir qu'elle recherche sera en adéquation avec le type de rétribution qu'elle attend pour elle-même. Un exemple : une fille discrète et timide remarquera avant tout la capacité protectrice de son potentiel petit ami. Les deux partenaires d'une relation cherchent à trouver la personne qui les mettra en valeur. Bref, vous devez étudier un peu la fille que vous cherchez à obtenir, histoire d'éviter les quelques erreurs qui pourraient vous être fatales (comme sortir une généralité sur l'imbécilité des chiens, sachant que le sien s'est fait écraser par une voiture la semaine dernière).

Quels sont les divers "pouvoirs" dont on peut parler ?

- Le pouvoir social. Il sera considéré détenu par quelqu'un d'extrêmement sociable, souvent invité à des fêtes, souvent présent là où il se passe quelque chose, souvent présent car c'est grâce à lui qu'il se passe quelque chose. Il fait attention à ses connaissances et amis, car il sait que ces premières sont importants et qu'une amitié se cultive. Une chose à laquelle faire attention : le social n'a pas forcément beaucoup d'amis proches, mais au moins un large réseau de connaissances (il est connu, jamais personne ne pourrait oublier son nom). Il n'est pas l'ami de tout le monde ; vous laisserez ça à ceux qui usent de cet artefact pour se mentir à eux-mêmes sur leur condition sociale. Si ça marche avec leur petite personne et ceux qui ne connaissent personne de leur entourage, les autres gens ne sont pas dupes. Et sachant que d'une manière ou d'une autre, nous sommes tous socialement reliés...
Inutile donc d'essayer ça si vous vous sentez l'âme d'un ermite. Il est vrai qu'améliorer son réseau de relations est largement possible et recommandé, mais soyons francs, on ne fera jamais un playboy à partir d'un moine.

- Le pouvoir intellectuel. Celui qui le détient est cultivé, sans être snob. Les expos et musées ne le rebutent pas du tout, même si il n'y passe pas ses week-ends. Il lit pas mal, souvent cinéphile avec ça (bon critique). C'est exactement le genre de type dont on pourrait dire qu'"on peut enfin avoir une conversation sérieuse et intéressante avec lui". Sérieux il sait l'être, mais l'humour est également son fort (le cultivé sans humour est un "nerd" parfait, autrement dit l'antithèse complète de ce que vous voulez devenir, sachant qu'avec sa tête de turc, c'est souvent un paria). Notamment son cynisme ou son ironie qu'il a su cultiver à travers ses expériences littéraires. De sa connaissance se dégage une autorité naturelle, qui fait qu'en général on l'écoute (parce que ce qu'il raconte, à défaut d'être polémique est intéressant) et qu'avec ça, ses discours se finissent rarement abruptement par un "ta gueule".
Si cette image vous dérange, et si vous avez peur qu'à cause de ça l'on vous prenne pour un intello, un premier de classe, c'est que vos préjugés sont déjà en train de vous empêcher de prendre cette voie-là. Et puis, il faut savoir s'intéresser à la culture avant d'en faire étalage.

- L'autorité naturelle. C'est le genre de pouvoir que manifestent notamment les leaders des causes, tous buts confondus. Leurs idées et leur audace leur confère une influence sur les gens qui les écoutent (qui sont souvent nombreux), et ça peut être très, très sexy. Parce qu'une fille sera toujours fière de voir que justement, son mec, c'est un mec, un chef. Mais un leader n'est pas un roi, et son pouvoir n'est pas destiné à aider l'injustice : au contraire, ses partenaires sont avant tout ses amis et pas ses larbins, et malgré son pouvoir, il sait rester modeste, sans trop en faire (parce que monsieur est conscient de sa condition, et qui n'en serait pas fier ?). Il fait attention aux autres et ne se prend pas la grosse tête pour impressionner la galerie. Vous laisserez ça à ceux qu'on appelle très justement des "frimeurs". Ils se rendent particulièrement ridicules, surtout sachant qu'en général leur manège cache un manque de confiance en eux, qui les rend donc assez instables. Un véritable leader a confiance en lui, pour de vrai cette fois.

- Le pouvoir physique. Sachez que l'on peut avoir un pouvoir physique sans pour autant être beau selon des canons stéréotypés. Cela s'appelle le charisme. C'est cette aura qui fait que l'on a envie de venir vers vous, de s'intéresser à vous, de vous sauter dessus dans certains cas extrêmes, et ce dès qu'on vous voit. Vous provoquez chez l'autre sexe (voir même chez vos congénères masculins) un trouble qui s'apparente fortement à du désir sexuel (et donne mille fois plus de chance de pouvoir exhiber ses autres talents). Petits chanceux. Le revers de la médaille étant que, en tant que "beau gosse" (si vous usez bien de votre charisme, les gens moyennement lucides confondront votre beauté physique avec ce que vous dégagez), certains fermés d'esprit, et ils peuvent être nombreux, pourront vous réduire à une tête vide posée sur un corps sublime. Fatale erreur : vous devez savoir démontrer que vous avez d'autres talents. Pour éviter de passer pour le stéréotype de l'apollon, sachez mettre en valeur vos talents cachés, non-révélés, mais originaux. Vous savez faire la cuisine comme pas deux ? Très bien, c'est extrêmement sexy, et aucune fille ne résistera à votre fondant au chocolat "recette secrète ;)". Il y en a beaucoup d'autres.
La seule difficulté étant de ne pas confondre original avec marginal, et donc d'éviter de parler de votre stage bozo le clown où vous étiez resté une demie-heure sur un trapèze alors que vous aviez envie de pisser.

Maintenant que vous avez cerné ce qu'elle veut, et qu'à quelques détails près (jamais de pseudo-perfection, c'est initéressant au possible) vous êtes en adéquation avec ça, il est temps de passer à la rencontre proprement dite. Si vous connaissez des copines à elle, ou même des copains avec qui elle traîne pendant les pauses, venez nonchalamment (nonchalant n'étant pas le synonyme de mou du genou) dire bonjour et claquez la bise à la fille qui vous a mis le cœur à l'envers dans la foulée, style posé "j'dis bonjour à tout le monde". Et parlez normalement, à tout le monde (vous êtes un mec ouvert). Ne privilégiez pas son avis à elle pour la première fois, c'est vos potes que vous êtes venus voir, mais pensez à observer son attitude envers vous. Vous ignore-t-elle ou au contraire essaye-t-elle de vous parlez, à vous plus qu'aux autres, vous regarde-t-elle sans même que vous ayez pris la parole etc..., tout ces petits signes qui pourraient indiquer la possibilité d'un début d'ouverture. Votre nouveauté à un avantage, c'est qu'elle est attrayante. Mais ne confondez pas l'attrait pour votre nouvelle tête avec l'attrait pour votre tête tout court.
Au bout de quelques bises étalées sur les jours ou les semaines, tout dépend de votre rythme (au fil du temps vous en aurez profité pour vous tourner de plus en plus vers elle pour papoter), elle se souviendra de votre prénom, et vous pourrez aller la voir le matin sans forcément qu'elle soit accompagnée de vos connaissances. A partir de là, débrouillez-vous pour engager une conversation légère, simple mais efficace pour donner l'impression de points communs ou de choses à se dire (les cours c'est parfait pour commencer). Règle d'or : laissez-la toujours sur une bonne impression de vous (et ne la gênez pas). Donc pensez à une excuse si jamais vous sentez le blanc venir, ce genre de choses gêne les deux interlocuteurs, elle peut-être encore plus que vous. Vous pouvez également caser l'excuse au début de la discussion pour être sur d'avoir une échappatoire fluide et tout à fait passe-partout.
Sur l'échelle des relations, vous en êtes à "bonnes connaissances".

La suite (l'échelle des relations et comment passer aux niveaux supérieurs) dans une semaine, si le topo vous intéresse =) !

3 derniers commentaires sur l'article


Kokoro [ le 03-12 à 20:08 ]
Bon euuh... je up mon topic pour vous débarrasser du gothisme à tout bout de champ ^^'?
FreeHugsForYou [ le 26-11 à 13:52 ]
Je viens de finir l'article, je le trouve super intéréssant et exacte sur pleins de points, LA SUITE :D :D
Kokoro [ le 22-11 à 19:32 ]
Mouarf, on verra bien faut faire confiance un peu à la nature humaine mdr ^^ Le tien se classe en aléatoire je suppose :wink:
Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne