Les mst

Lorsque l'on parle de MST (Maladie Sexuellement Transmissible), on pense au SIDA. Seulement, même si cette maladie est extrêmement grave, il ne faut pas oublier toutes les autres. Il en existe de nombreuses et le seul port du préservatif lors de tout rap


Par Latchote, 32 ans
Ajouté le 23/01/2006
Article lu 12556 fois
Il y a 0 commentaire
Qui risque le plus ?
[pubr]La contamination aux MST chez les hommes et les femmes n'est pas équitable, les femmes ont beaucoup plus de risques d'être contaminées (soit 3 à 8 fois de plus qu'un homme). Lors d'une pénétration vaginale, sans préservatif, l'utérus est beaucoup plus exposé, que le pénis. Le sperme étant plus contaminant que les sécrétions vaginales. De plus, la surface des muqueuses du sexe d'une femme est beaucoup plus grande, donc plus fragile (virus et microbes passent facilement) que les muqueuses sexuelles masculines. La sensibilité est beaucoup plus importante si le sexe est abîmé, c'est-à-dire, s'il y a eu une pénétration non consentante ou bien présence de blessures ou d'infections. La contamination est aussi très importante lors des règles car la glaire cervicale ne protège plus très bien l'entrée du col utérin.

Comment s'en protéger ?
La première protection est évidemment le préservatif, il empêche les sécrétions (vaginales ou spermes) contaminées d'atteindre le partenaire ce qui réduit énormément les risques. Cependant, il arrive que le préservatif craque, dans ce cas là, la première MST à dépister est le SIDA.
Si l'un des deux partenaires est séropositif, il faut immédiatement (sous 48h) se rendre aux urgences d'un hôpital. Le médecin pourra prescrire un traitement qui pourra empêcher la contamination. Dans tous les cas, il faudra faire un test de dépistage du VIH, et surveiller toute éventuelle apparition de symptômes de MST. Cependant, le port du préservatif n'est pas la seule protection possible. En effet, restreindre le nombre de partenaires diminue fortement les risques de plus utiliser du matériel usagé pour des injections de drogue augmente énormément les risques, car beaucoup de MST, dont le SIDA, peuvent se transmettre par le sang.

Les différents symptômes
Certains, sont caractéristiques des MST mais aussi sont communs à beaucoup d'entre elles :
- verrues vaginales ou annales
- pertes vaginales anormales
- saignements après les rapports ou entre les règles
- douleurs abdominales après ou pendant le rapport
- brûlure au niveau de la vessie
- testicules douloureux ou enflés
- fatigue, nausée, vomissements
- démangeaisons et rougeurs au niveau génital

Cependant dans la majorité des cas, l'infection est discrète.

Les principales MST
- Le SIDA : maladie incurable. Il s'agit d'un virus, il se transmet donc uniquement par un contact sang à sang ou par un rapport sexuel non protégé (on peut serrer une personne séropositive dans ses bras, l'embrasser, etc. sans courir de risque)
Les symptômes du SIDA, se différencient des autres MST :
- perte de poids brutal et inexpliqué
- diarrhée importante qui durent
- pellicules blanches sur la langue
- augmentation du volume des ganglions
le VIH s'attaque aux défenses immunitaires, l'organisme ne peut plus se défendre contre les infections extérieures.
- Le papillomavirus : MST la plus répandue. Elle est due à un virus qui se transmet par contact direct peau à peau, la salive et le sang. Ce virus peut être détecté par test microscopique au niveau des cellules cervicales. De plus dans la plupart des cas, après traitement, il ne donne pas suite à des complications.
- Hépatite B : il existe un vaccin pour cette MST qui est « obligatoire » pour toute personne travaillant en contact avec le sang ou vivant avec une personne atteinte. Les symptômes sont caractéristiques de la maladie :
- Urine foncée
- Selles liquides
- Jaunissement cutané
Cette maladie, si elle n'est pas traitée est à l'origine du cancer du foie.
- Herpès : il en existe de différentes sortes, dus à des contacts cutanés intimes :
- Herpès buccaux, transmis par un baiser
- Herpes génitales, transmis par des rapports sexuels. Ils sont déclanché par :
- Le stress
- La lumière du soleil
- Les maladies, la fièvre
- Les excitants
- L'alcool

La plus part des MST se soignent par des traitements médicaux. Cependant, les deux partenaires (même si l'un n'est pas contaminé) doivent subir le traitement en même temps pour éviter toute infection.
Une MST non soignée peut amener à des complications tel qu'un cancer et augmente fortement les risques de contamination par le VIH.
De plus, une femme doit être très vigilante au niveau des MST car en cas de grossesse, elle peut provoquer des complications au niveau du fœtus ou bien, le mère pourrait les transmettre à son enfant.

Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne