Les gestes qui sauvent

On estime que 7% seulement des français connaissent les gestes de premiers secours. Chaque année ce sont 10 000 vies qui pourraient être sauvées si 20% des français connaissaient les gestes d'urgences. Nous allons faire un récapitulatif des gestes, qui un


Par Latchote, 32 ans
Ajouté le 23/01/2006
Article lu 2959 fois
Il y a 17 commentaires

[pubr]Le principe PAS
Si vous êtes le premier à arriver sur les lieux d'un accident, rappelez-vous 3 lettres :
- P : Protéger : afin d'éviter un sur accident, il vous faut indiquer qu il y a un accident.
- A : Alerter : dès que vous connaîtrez le nombre de personnes impliquées dans l'accident et leur état, il vous faudra alerter les secours en composant le 112 (depuis un portable) ou le 18 (depuis un téléphone fixe)
- S : Secourir : suivant l'accident commencer à secourir les personnes dans l'attente des secours.

Les gestes qui sauvent
LA PLS (POSITION LATERALE DE SECURITE)
A pratiquer uniquement si la personne respire, mais n'est plus consciente. Voici la procédure :
Agenouillez-vous à coté de la victime (au niveau de sa taille), desserrez sa cravate, son col, sa ceinture et retirez-lui ses lunettes. Assurez-vous que ses jambes sont allongés côte à côte. Si ce n'est pas le cas, rapprochez-les délicatement l'une de l'autre, dans l'axe du corps de la victime.
- Placez le bras de la victime le plus proche de vous, à angle droit de son corps. Pliez ensuite son coude tout en gardant la paume de sa main tournée vers le haut.
- Saisissez d'une main le bras opposé de la victime et placez le dos de sa main contre son oreille côté sauveteur et Maintenez la main de la victime pressée contre son oreille, paume contre paume.
- Avec l'autre main, attrapez la jambe opposée, juste derrière le genou et relevez-la tout en gardant le pied au sol.
- Placez-vous assez loin de la victime au niveau du thorax pour pouvoir la tourner sans avoir à vous reculer.
- Tirez sur la jambe pliée afin de faire rouler la victime vers vous jusqu'à ce que le genou touche le sol. Le mouvement de retournement doit être fait sans brusquerie, en un seul temps. Le maintien de la main de la victime contre sa joue permet de respecter l'axe de la colonne vertébrale cervicale (Si les épaules de la victime ne tournent pas complètement, coincez le genou de la victime avec votre propre genou, pour éviter que le corps de la victime ne retombe en arrière sur le sol, puis saisissez l'épaule de la victime avec la main qui tenait le genou pour achever la rotation).
- Dégagez votre main qui est sous la tête de la victime, en maintenant le coude de celle-ci avec la main qui tenait le genou (pour ne pas entraîner la main de la victime et éviter toute mobilisation de sa tête).
- Fléchissez la jambe du dessus pour que la hanche et le genou soient à angle droit (de façon à stabiliser le corps de la victime).
- Ouvrez la bouche de la victime avec le pouce et l'index d'une main, sans mobiliser la tête, afin de permettre l'écoulement des liquides vers l'extérieur.
LE MASSAGE CARDIAQUE
A pratiquer seulement si la personne ne respire plus.
- Mettez la personne sur le dos, sur un plan dur.
Agenouillez-vous et mettez 1 main sur son front.
Avec l'autre main relevez le menton et basculez doucement la tête vers l'arrière.
Regardez et écoutez si la personne respire.
- Si la personne ne respire pas, pincez son nez et couvrez sa bouche avec la votre puis soufflez 2 fois lentement. Sa poitrine doit se soulever à chaque fois que vous soufflez. Entre chaque insufflation respirez une bouffée d'air.
- Mettez la personne sur le dos, sur un plan dur.
Agenouillez-vous et mettez 1 main sur son front.
Avec l'autre main relevez le menton et basculez doucement la tête vers l'arrière.
Regardez et écoutez si la personne respire.
- Si la personne ne respire pas :
Mettez vos mains l'une sur l'autre. Positionnez-les entre ses 2 seins, bien au milieu de sa poitrine, vos épaules à la verticale de vos mains.
Poussez vos mains rapidement vers le bas, les bras bien tendus, les coudes bloqués. Vos mains doivent descendre de 4 centimètres, puis laissez-les remonter et recommencez ainsi 15 fois de suite rapidement.
- Continuez en alternant 2 insufflations et 15 compressions. Si la personne reprend connaissance, respire ou parle arrêtez le massage et couchez-la sur le côté en attendant les secours.

EN CAS D'HEMORRAGIE
Si le sang s'écoule abondamment à l'extérieur du corps par une plaie.
Ne donnez jamais à boire ou à manger à la victime
Ne retirez pas le corps étranger dans la plaie, s'il y en a un.
- Comprimer immédiatement la plaie qui saigne avec la paume de la main, en se protégeant à l'aide d'un gant, d'un film plastique ou d'un tampon.
- Allonger la victime.
- Faire alerter les secours.
- Conserver cette compression manuelle jusqu'à l'arrivée des secours.
- Surveiller la victime jusqu'à l'arrivée des secours.

L'ETOUFFEMENT
Si la victime s'étouffe, elle cherchera de l'air, elle ne peut plus parler, elle ne parle pas et ne peut pas tousser
- Il faut au plus vite donner 5 claques dans le dos avec le plat de la main ouverte.(En cas d'expulsion du corps étranger il faudra appeler votre médecin pour obtenir un conseil concernant la suite de cet incident)
Si les cinq claques ne fonctionnent pas, pratiquez la manœuvre de Heimlich
- Passer vos bras sous ceux de la victime,.
- Mettre un poing au-dessus du nombril, l'autre main par-dessus votre poing.
- Enfoncer le poing d'un coup sec vers vous et vers le haut.
Répéter jusqu'à cinq fois cette technique.

LES BRULURES
Refroidir la brûlure en l'arrosant immédiatement pendant 5 minutes à l'eau froide, sans pression sur la brûlure.
Retirer les vêtements pendant l'arrosage, à l'exception de ceux qui adhèrent à la peau.
- Si la brûlure est simple, l'arrosage peut être poursuivi plus 5 minutes pour limiter la douleur, protéger la brûlure, ne pas percer la cloque. Surveiller la brûlure, si elle devient chaude, gonfle ou si elle continue à faire mal dans les 24 heures, consulter un médecin
- Si la brûlure est très étendue, ou que les cloques sont de grandes tailles (plus de la moitié de la paume de la main de la victime), la brûlure est dite grave. Il faut allonger la victime sur la région non brûlée. L'installer en position demi-assise si elle présente des difficultés respiratoires. Alerter au plus vite les secours. Surveiller la victime jusqu'à l'arrivée des secours.

Voici quelques gestes qui vous permettront peut-être de sauver une vie.
Une formation est nécessaire afin de pratiquer au mieux les gestes qui sauvent. Pour cela vous pouvez contacter la croix rouge française, la sécurité civile, ou les pompiers.

Nous vous rappelons qu'il ne faut en aucun cas bouger une victime accidentée, sauf si il y a un danger imminent (flammes, explosion, etc.)
Ne jamais donner à boire ou à manger à une victime
Couvrir la victime.

Les numéros d'urgence :
- d'un portable le 112
- d'un poste fixe : le 18 (pompier) et le 15 (SAMU)

3 derniers commentaires sur l'article


Recto_Verseau [ le 17-09 à 17:20 ]
Je l'ai eu il y a un bon moment...c'est un plus pour les parents des enfants que je garde...
skaloprie [ le 16-09 à 10:05 ]
Tu a l'air motivé dans ce sujet! Pourquoi ne serai tu pas bénévole à la croix rouge?
lapustic [ le 16-09 à 09:17 ]
ba nou on é obligé de le passé en seconde!!!! (g fé la premiere scéance de formation ya une semaine... c interessan mé keskon senui a d momen!)
Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne