Je ne veux pas le perdre...

Quel âge avez-vous ?

Moins de 18 ans

18 ans ou plus

Pokéfan-Hikari Je ne veux pas le perdre... 61 Ce jour à 04:23

Bonsoir, Bonjour à toutes et à tous.

Voici trois mois que je suis avec mon copain... Trois mois de pur complicité, quoi que depuis un moment ça ne va plus trop...
Voilà deux jours que je n'ai pas eu de nouvelles de lui. Alors j'ai appelé chez lui, il s'est connecté sur Skype. Je lui ai dis que j'étais super inquiète, que je pensais qu'il m'avait quitté et il m'a répondu " Si je t'avais quittée, je te l'aurais dis. Mais ça risque d'arriver. " Il parait que je ne suis pas assez mature et qu'on n'a plus de conversation...
En plus de ça, ma mère est partie en hôpital psychiatrique après avoir fais une tentative de suicide après que j'en ai moi même fais une... Mon père est alcoolique... Bref, mon copain est mon seul bonheur... Ma mère l'a tout à fait compris...

Je ne veux pas le perdre... Je l'aime énormément... J'ai moi aussi des choses à lui reprocher, mais c'est pas pour ça que je vais le quitter. Bref, je vais poireauter jusqu'à la rentré avant de savoir si il me quitte ou non...

Donnez-moi des conseils s'il vous plait... Je ne mange plus, je ne bois plus, je ne dors plus parce que mes démons me hantent... Bref, ça ne va pas du tout, là... Je suis sur le point de faire un grosse bêtise une fois encore... ( Oui, je sais " ça ne sert à rien ", " je suis complètement débile ", " il ne le mérite pas ", etc... ). Je ne veux pas le perdre... Il est mon seul bonheur... Crying or Very sad

Merci d'avance...
Pinky-Pinky

Clôturé en attente de nettoyage et de remise de cartons .
Berlin_Est.


On ré ouvre le topic, des cartons sont tombés, et j'hésiterais pas à recommencer au moindre écart et c'est valable pour tout le monde.
Merci d'être agréable entre vous.
Filbiz.

Je ne veux pas le perdre... 61/61 27/02/2013 à 17:44
Je te donne la réponse la plus sincère possible, ne me le reproche pas ^^'
Je pense personnellement, que si il dit que ça pourrait arriver, c'est qu'en fait il sait déjà qu'il va te quitter : il ne sait pas quand ni comment mais il va le faire. Et si il le fait c'est que tu ne l'intéresse plus. C'est incroyablement douloureux et on se sent seul au monde dans ces moments de doute où on sait ce qui risque d'arriver ( j'en sais quelque chose ) mais là tu n'as plus que deux choix : te résigner et le laisser partir, ou mettre tes propres soucis de côtés pour redevenir la fille qui l'intéressait au départ.

Si il réagit comme ça, te trouve immature, eh bien fait un effort de maturité ^^ Parlez tous les deux, amusez vous, retrouvez des conversations légères ( oui, les conversations qui durent 3h, qui partaient de n'importe quoi, qui finisse très loin du sujet initial et dont on ne se rappelle pas le début ^^ Ça rend heureux ), montre lui que tu es grande, que tu ne cours pas après un idéal et que tu n'es pas une "atteinte du prince charmant" ( car j'ai l'impression que c'est comme ça qu'il te perçoit ^^' ce n'est jamais bon de dire à un garçon que c'est l'homme de notre vie ). Ce ne doit pas être le pilier de ta vie ou du moins il ne doit pas le sentir, tu ne devrais pas te reposer sur lui même si je sais qu'on se sent immédiatement mieux d'avoir quelqu'un qui veille sur nous et prend la moitié des problèmes avec soi. Il faut que tu grandisse réellement, il a raison de refuser d'être ton attache, tu dois absolument vivre pour toi et te gérer toi même et non lui laisser le poids et la responsabilité de te gérer émotionellement.

J'ai lu ton début de lettre et honnêtement, en la lisant à sa place, je t'aurais quitté de suite. Tu t'y prends mal. Déjà, une lettre, c'est une bonne idée que si le dialogue est devenu réellement impossible : hors lui veux te parler et te reproche que vous n'ayez plus de conversations. Tu vas donc à l'encontre de ce qu'il voudrait.
En plus, ton message sonne comme un reproche alors que ce n'est pas du tout ce qu'il attend. Il veut te quitter et tu commence directement par lui reprocher des choses et tu chercher à le faire culpabiliser. Regarde rien que le début : ton premier paragraphe est dédié au fait que toi tu lui pardonnes ses défauts, l'air de dire " Tu devrais accepter les miens au lieu de vouloir me quitter". Tu surenchéris en disant que tu peux pas vivre sur lui et c'est comme si tu disais "Si tu pars, tu auras ma déprime sur la conscience". Tu ne t'en rends peut être pas compte mais c'est comme ça qu'il risque de le prendre, et moi sans même entrer dans les détails de votre histoire c'est comme ça que je le vois. En plus tu rajoutes les projets d'avenir ( traduction mentale : "tu es en train de briser mes rêves" ). Sur le problème de la conversation, tu n'avoue même pas totalement tes torts et tu donne des excuses ( tu m'intimides, je pourrais parler plus mais j'ai peur que ... etc ) : ça passe pas, si tu avais dit je ferai des efforts ça aurait été parfaitement suffisant..
"Tu comptes me quitter au bout de trois mois ? Tu comptes me laisser seule avec mes démons ? Te souviens-tu des beaux messages que tu m'as envoyés ? Celui où tu me disais « Florine, en faite je n'attendrais pas Vendredi pour te le dire, je t'aime !!!!"

Là au dessus là, c'est la partie qui fait le plus culpabiliser. Et il va pas apprécier. Tu veux vraiment qu'il reste avec toi forcé juste pour que tu souffres pas ( non même pas en fait juste pour ne pas se sentir coupable ... )

Voilà mon avis sur la lettre. Je suis un peu dure certes, mais je t'explique pourquoi. Là avec mon copain ça fait 10 mois qu'on est ensemble. Et il a déjà pensé rompre plusieurs fois. On a des projets d'avenir, j'en suis totalement folle et rien ne compte dans ma vie plus que lui. Il va avoir 19 ans, j'en ai 16 : on est donc quasiment dans le même cas. Seulement, quand il s'inquiète, que ça va pas, qu'il veut plus être avec moi, je lui montre mon visage le plus mignon, profite de chaque instant, me force à pas stresser et de lui même il se rappelle pourquoi il m'aime et reste de son plein gré. Donc la solution de faire culpabiliser, je sais déjà que ça va pas marcher. Je te comprends, alors je te donne un petit exemple de mot tout bête et court que j'aurais écrit dans ce cas là. Donne moi tes impressions :

" Dear X.
Je sais qu'en ce moment tu te sens pas bien avec moi, qu'on a des soucis mais je tenais à te dire quand même que je t'aime et que je suis prête à changer si tu trouve que c'est nécessaire. Je n'aime pas cette situation de doute. Je veux qu'on soit bien tous les deux autant que j'espère que tu le veux toujours. Je ne veux pas que tout soit gâché.
Un bisou
C. ( parce que c'est mon initiale et que j'avais la flemme de remonter récupérer ton prénom )"

Court, mais le plus important y est. Après ce message plus long qu'un roman, j'espère t'avoir aidé.
Bon courage
Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne